En cas de conflit entre eux, que peuvent faire les parents pour choisir l’école de leur enfant ?

 

Quels sont les droits et les devoirs des parents face à scolarisation de leur(s) enfant(s)?

En cas de conflit parental à ce sujet, qui décide de quoi et comment ?

Ais-je le droit de changer mon enfant d’école sans l’accord de l’autre parent ?

Dois-je obligatoirement passer devant le Juge des Affaires Familiales (JAF) si nous ne sommes pas d’accord ?

 

Lorsque les parents sont séparés, une nouvelle rentrée scolaire pour votre enfant peut rimer avec un conflit pour les parents. Les déménagements durant les grandes vacances sont courants. Se pose alors des questions sur la scolarité de l’enfant.  Or, en France, il faut nécessairement l’autorisation des deux parents pour radier un enfant d’une école et le changer d’école.

Le désaccord peut se trouver sur l’emplacement de l’école, sur le type d’école (privée, publique) ou encore sur l’investissement des parents dans le suivi de la scolaire de l’enfant, etc.

La médiation familiale offre un lieu neutre pour aborder ce sujet. Le médiateur, impartial accompagne les parents à creuser les sources du désaccord. Est-ce les temps de trajet, la qualité des apprentissages proposés, la réputation de l’école, les coûts financiers qui posent soucis ? Il accompagnera les parents à comprendre les enjeux et à dépasser le conflit dans l’intérêt de l’enfant. Tous ensembles, nous construisons des solutions concrètes qui conviennent à aux parents et à l’enfant (il est possible de l’associer à la médiation de ses parents en fonction de son âge et son degré de maturité).

Pour cela, le médiateur familial va favoriser l’inter-compréhension et travailler à une communication plus apaisée avec les personnes. Les parents vont pouvoir exprimer leurs ressentis, leurs valeurs, leurs besoins, en se sentant écoutés et reconnus dans ce qu’ils vivent.

La médiation familiale permet également d’aborder les droits et les devoirs des parents face à la scolarité de leur(s) enfant(s). Ainsi, en privilégiant la médiation plutôt que la voie judiciaire, les parents vont élaborer leur solution sur mesure sans délais. Car bien que la justice face de son mieux, l’attente pour une procédure JAF (Juge des Affaires Familiales) peut s’avérer bien trop longue pour les conflits scolaires…

 

N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements !