Il n’y a pas à tergiverser… En cette période de confinement, il règne une certaine promiscuité où tous les excès se jouent à huit-clos. La famille et le coule qui habituellement, peuvent être un havre de paix deviennent le lieu de tous les débordements … Trop de cris, trop d’activités différentes dans une même pièce, plus d’espace de calme, plus d’intimité… Ou au contraire, trop de calme, de silence, de manque de relation avec nos proches …

L’équilibre entre son intimité, sa vie de couple et de famille, peut-être compliqué à maintenir. Il est pourtant primordial de s’aménager des moments de solitude lorsque l’on est confiné en famille. Et au contraire, d’organiser des moments relationnels lorsque l’on est confiné seul…

Dans le couple, la règle du  « Toi + moi = Trois ! » est un facteur d’équilibre : Toi, moi, le couple, et non, uniquement le couple. C’est dans le respect de l’intimité de chacun que le couple pourra dépasser cette situation si particulière. En famille, on applique cette même idée : des moments seuls, des moments de couple et des moments en famille.

Pour cela, s’aménager des moments de solitude, où l’on fait ce que l’on aime en en laissant les autres vaquer à leurs propres occupations. Puis l’on peut s’amener des moments à deux où on se retrouve, se raconte notre « journée »,  s’adonne à nos loisirs communs… Sans oublier, le « traditionnel » jeu de société en famille, le soir après le diner ! Enfin, chacune trouvera son moment familial.

Alors, les bienfaits de la Communication Non Violente prennent une importance particulière. Pouvoir expliquer sereinement à l’autre, que : là, j’ai besoin de calme, de contact, de solitude, de …. , etc. Plutôt qu’être dans le reproche : « tu fais trop de bruit… C’est toujours pareil avec toi. ». Ayez en tête cette petite phrase : de quoi ais-je besoin ? à l’instant T, pour me sentir mieux… De nombreuses listes des besoins peuvent se trouver sur le net.

Il faut comprendre, que cette période d’incertitude (combien de temps va durer ce confinement, vais-je garder mon rythme de vie après ? pourvu que ceux que j’aime ne tombent pas malade gravement….) met nos émotions à rude épreuve. Nos émotions sont amplifiées à chaque instant ! Les retenir serait, à mon sens, une grave erreur ! Mais il faut pouvoir les exprimer en respectant les autres. Des séances de méditation et une communication apaisée sont très aidants.

La confrontation des besoins, des valeurs, des émotions, des croyances de chacun peut également devenir problématique. Là où chacun a d’ordinaire, un moyen extérieur de faire tampon, ça n’est tout bonnement pas possible en ce moment. Ainsi, explosent les failles du couple et de la famille.

AU SECOURS !

La médiation familiale peut être d’une grande utilité. Nous, médiateurs familiaux, somme formés à écouter vos émotions fortes, vos questionnements, vos inquiétudes…

Si vous rencontrez des difficultés ou un conflit avec un proche, un/e ex-conjoint-e durant le confinement, vous pouvez me joindre à tout moment.

Par les moyens de contacts habituels du Cabinet DESLIANE, je me tiens gracieusement à votre disposition pour un temps d’écoute et de réflexion. Vous pouvez me joindre au 06 15 58 87 69, charlotte.g@cabinetdesliane.fr, où simplement lire mes articles sur Facebook. Je suis également joignable via les réseaux sociaux.

En attendant la fin de cette période de confinement, je vous souhaite à tous et à toutes, une excellente santé et des relations soutenantes!

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-22-mars-2020-0